Skip to content

Histoires de la distribution de boîtes-cadeaux Janvier 2014

  Ukraine, des adolescents s’intéressent aux jouets

Dans une habitation sobre mais propre Inna vit avec une de ses filles adulte et ses trois fils, les jumeaux de 14 ans et leur frère qui a une année de plus. Il y a quelques années, la famille a déménagé du Tadjikistan en Ukraine. Elle souhaitait laisser loin derrière elle un triste sort: le mari d’Inna s’est pendu chez lui et les jeunes ont été témoins de la scène. La mère espérait qu’avec la distance ses fils pourraient mieux gérer cet affreux évènement. Actuellement ils vivent du salaire de la fille adulte dans des conditions très précaires. Inna ne peut pas travailler, elle souffre d’un cancer. Et, en tant que pauvre immigrée elle peut à peine bénéficier d’un bon traitement médical.


Le plaisir de recevoir ces précieux cadeaux de Noël est d’autant plus grand. Il y a même un calendrier avec de magnifiques images de la Suisse! On déballe avec soin les shampoings, le savon et les brosses à dent. Tous sont émerveillés à la vue des vivres tels que le riz, les pâtes, la farine, et même du chocolat. Les jeunes sont aussi vivement intéressés par les jouets d’enfants car jamais ils n’avaient disposé de tels objets.

  Ukraine, de la joie même dans des conditions de vie difficiles

C’est dans un séjour sobre, pauvre et quelque peu dégradé que le petit Igor, rayonnant de joie, prend possession de son paquet de Noël. Il est très étonné en apprenant que le paquet vient de la Suisse et il l’est encore plus quand il déballe tous ces précieux trésors! Sa grand-maman Ljudmilla se met à sangloter. En larmes, elle raconte qu’elle vit en commun avec sa fille, légèrement handicapée, et avec son petit-fils Igor. Sa fille a été battue par son mari, brutal et alcoolique, à tel point qu’actuellement elle est presque aveugle et qu’elle n’est plus du tout en mesure de prendre en charge le petit  Igor. Pour Ljudmilla et ses êtres aimés les paquets de Noël sont un immense encouragement et un signe qu’ils ne sont oubliés ni de Dieu ni des hommes