Skip to content

Histoires de la distribution de boîtes-cadeaux Janvier 2014

  Bulgarie, la méfiance se dissipe

Sara a l’air triste et dépressive lorsqu’elle accueille l’équipe des paquets de Noël, aux abords d’un village, en Bulgarie du Sud. La jeune maman vit avec ses deux petits enfants dans un wagon de chemin de fer usagé. Son logis ne comporte qu’une seule pièce. Sur le côté droit habite une autre famille dans le besoin. Même si, alentour, le bois ne manque pas pour chauffer le petit fourneau, il fait très froid dans la pièce. Avec un toit non étanche et des vitres cassées il ne vaut presque pas la peine de faire du feu. On échange les voeux de Noël avec une certaine défiance. Mais ensuite, Sara et ses enfants réalisent que des personnes, en Suisse, ont pensé à eux et aimeraient bien leur communiquer la joie Des cadeaux pour nous? Cette langue, ils la comprennent et, au fur et à mesure que l’on déballe les cadeaux, l’atmosphère se réchauffe. La méfiance se dissipe et fait place à un sourire radieux et à une grande joie. Cette chaleur du coeur s’installe dans cette pièce nue et inhospitalière. Sara et les enfants se réjouiront encore longtemps des précieux cadeaux qu’ils ont reçus.

  Moldavie, une joie incroyable

La jeune Alexandra, âgée de 18 ans, de Balti, en Moldavie, raconte: « Je peux à peine décrire la joie de notre famille apprenant que nous allions recevoir des paquets de Noël. Vasili et Katja, âgés de 9 et 7 ans, sautaient de joie à travers la pièce. Toute la soirée ils déballaient leurs cadeaux, étaient occupés avec leurs nouveaux jouets et faisaient des puzzles. Nous n’avons réussi à les mettre au lit qu’après une heure de retard. J’étais très heureuse de voir mes frères et soeurs nager ainsi dans le bonheur. Je leur ai offert le jouet qui était dans mon paquet et j’ai gardé pour moi le chocolat. Je n’ai encore jamais de ma vie dégusté quelque chose d’aussi savoureux. Maintenant je sais à quel point le vrai chocolat suisse est délicieux. »
Alexandra est la plus âgée des six frères et soeurs. Son plus jeune frère, Ivan, est venu au monde il y a trois semaines. Récemment, le papa a perdu son job. Il avait gagné 68.- francs dont la moitié ira pour la location de l’appartement. Actuellement, il tente de trouver une meilleure place de travail et il est reconnaissant pour les 20 francs d’allocations familiales que la famille va recevoir pour Ivan, durant une année et demie. L’aide que leur apporte la Mission en matière de vivres et de charbon pour l’hiver est inestimable pour la famille.
Jelena, la maman, raconte: « En ce moment, nous peinons à nourrir normalement nos enfants, alors l’idée de recevoir des cadeaux n’entre même pas en ligne de compte. Cette année, nous ne pouvons pas nous permettre de faire même une petite fête pour Noël. Des repas simples et un fourneau bien chaud sont déjà une grande fête pour nous. Et voilà que maintenant vous offrez des paquets de Noël à notre famille – pour nous, c’est un miracle! Les enfants n’ont encore jamais vu de tels cadeaux. Dans leurs cartons, ils ont trouvé des douceurs, des jouets et des affaires d’école. Vasili et Katja ne peuvent presque pas attendre de montrer leurs nouvelles affaires d’école à leurs camarades de classe. Quelquefois, ils ont souffert de ne pas avoir de beaux cahiers et des crayons de couleur et, maintenant, ils ont même des stylos-feutres. Quant au shampoing et au savon, les enfants me les ont donnés en s’écriant: « Mama, regarde donc la quantité de shampoing que nous avons maintenant, alors, pour un bon moment tu n’as plus rien besoin d’acheter! » Merci, un tout grand merci pour la merveilleuse fête que nous avons passée grâce à vous. Jamais je n’aurais osé rêver d’un tel évènement. Vous nous avez fait un cadeau d’une si grande valeur. »

  Moldavie, un enthousiasme sans limites

Valentina vit avec sa famille, en Moldavie. Ils se sont tous mis sur leur trente et un pour la visite de l’équipe des paquets de Noël. La vie est dure dans ce pays économiquement faible, de plus, le fils aîné est malade et ne peut pas travailler. Valentina, très émue raconte:

« Un vif et cordial merci pour l’aide immense que vous nous apportez! Depuis trois ans nous recevons tous les trois à quatre mois un paquet contenant des vivres et, en automne, des pommes de terre. Ce soutien est très précieux pour nous. Et maintenant, avec ces paquets de Noël, nos cinq enfants font preuve d’un enthousiasme sans limites. Pour eux c’est une véritable fête, ils sont tellement heureux.

Le jeune Sergej, âgé de douze ans, fit cette remarque: « Mama, des personnes étrangères qui ne nous connaissent pas du tout et qui habitent bien loin d’ici nous font tellement de bien. Regarde donc quel grand bonheur ils ont apporté dans notre maison! » Mascha, qui a neuf ans, s’écria: « C’est moi la plus heureuse parce que c’est moi qui ai le plus beau cadeau! » Mis à part les jouets et les affaires d’école, elle a reçu une immense tablette de chocolat et un cornet de bonbons. Jusqu’ici, nous n’avons encore jamais pu offrir autant de douceurs à nos enfants. Quant à Alexandre, qui a sept ans, il a reçu exactement ce que des jeunes de son âge préfèrent: des voitures, beaucoup de petites voitures!

Les enfants sont heureux. Les cadeaux sont nombreux et variés, ils sont beaux et il y a tout ce dont les enfants ont besoin. Tous ont reçu un jouet génial. Un grand merci,      vous avez apporté du bonheur dans notre famille. Nous vous en sommes très reconnaissants. »